Statsrådet och ministerierna Media

Présentation par la Finlande des résultats de la mise en œuvre du programme stratégique de l'UE

EU2019FI 18.10.2019 11.49 | Publié en français le 18.10.2019 à 12.35
Dépêche

Le Conseil européen, réuni à Bruxelles le 18 octobre 2019, a abordé le sujet du suivi du programme stratégique de l'UE pour 2019-2024. La Finlande est la première présidence à avoir intégré dans le travail pratique du Conseil les priorités du programme adopté en juin. M. Antti Rinne, Premier ministre finlandais, a informé les dirigeantes et dirigeants de l'UE des progrès déjà réalisés dans sa mise en œuvre.

Mme Ursula von der Leyen, présidente élue de la Commission, a présenté ses plans pour la mise en œuvre des priorités du programme stratégique.

Devant le Conseil européen, M. Rinne a mis en avant quatre thèmes principaux, concernant lesquels les citoyens attendent des résultats et sur lesquels la nouvelle Commission devra poursuivre les efforts entrepris: garantir l'État de droit, lutter contre les menaces hybrides, garantir une croissance durable, assurer à l'UE une place de leader mondial de l'action climatique.

Ces thèmes sont ancrés dans le programme stratégique, qui définit les quatre priorités suivantes pour le travail à venir de l'UE:

  • protéger les citoyens et les libertés;
  • mettre en place une base économique solide et dynamique;
  • construire une Europe neutre pour le climat, verte, équitable et sociale;
  • promouvoir les intérêts et les valeurs de l'Europe sur la scène mondiale.

Garantir l'État de droit

Cette image montre comment l'État de droit constitue le fondement d'une UE sûre et prospère. Le dialogue, le lien avec les financements européens et la coopération renforcent l'État de droit.

L'État de droit est l'une des valeurs communes de l'Union européenne et constitue le fondement même de la liberté, de la sécurité et de la prospérité en Europe.

Dans son discours, le premier ministre a indiqué que "Les problèmes liés à l'État de droit dans un État membre perturbent le fonctionnement de l'ensemble de l'Union européenne".

La présidence finlandaise a cherché des moyens plus efficaces d'identifier et de prévenir d'éventuels problèmes de manière précoce, dont un dialogue systématique entre les États membres et la protection du budget de l'UE.

Lutte contre les menaces hybrides

Cette image montre comment les menaces hybrides ciblent les citoyens, les centrales électriques, les réseaux d'informations et les systèmes d'élection et de paiement. Pour faire face à ces mesures, il convient d'améliorer la prise de conscience commune, de détecter les menaces dès que possible et d'y faire face ensemble.

Les États membres et les institutions de l'UE font face à des menaces hybrides multi-dimensionnelles, difficiles à détecter et à définir. Les attaques de réseaux, les interférences dans les élections et les campagnes de désinformation font partie des activités hybrides.

"Nous devons protéger nos sociétés des menaces hybrides. Pour ce faire, nous avons besoin d'une approche globale et de plus de coopération et de coordination, ainsi que de plus de prise de conscience des menaces hybrides au niveau politique", souligné M. Rinne.

Croissance durable

Cette image montre les composantes de la croissance durable: politique industrielle, marché unique, passage au numérique.

Pour assurer la croissance de l'économie européenne, nous avons besoin d'une approche plus intégrée, liant marché unique, politique industrielle et économie numérique. La dimension sociale devrait faire l'objet de plus d'attention, notamment en matière de normes modernes pour l'emploi.

"Le marché unique est l'atout majeur de l'UE. Tel était notre message, fort, pour la nouvelle Commission. Si nous n'améliorons pas l'efficacité du marché unique, nous ne pourrons faire face à la concurrence industrielle ou technologique internationale", a rappelé M. Rinne. 

L'UE, leader mondial en matière de climat

Cette image montre quelques-uns des moyens de parvenir à la neutralité climatique: économie et finance, agriculture, industrie et services, économie circulaire, transports, énergie, emploi et politique étrangère.Les changements climatiques affectent tous les secteurs de la société. Durant la présidence finlandaise, presque toutes les configurations du Conseil ont évoqué les moyens de parvenir à la neutralité climatique. Dans son discours, le Premier ministre a rappelé que les investissements, la recherche et l'innovation sont des solutions possibles:

"Ce genre d'innovations peut nous aider à faire face aux changements climatiques. De nombreux secteurs industriels bénéficieront grandement de cet avantage du pionnier, si nous adoptons des objectifs ambitieux qui favorisent la prédictibilité pour les décennies à venir."

En savoir plus

Antti Rinne